Quantification automatique de tests de cicatrisation (Scratch Wound Healing Assay)

ADCIS a développé un logiciel très innovant pour quantifier automatiquement la cicatrisation des plaies au fil du temps. Dans cette application, la quantification est effectuée de manière efficace d’une manière plus précise, plus fiable et plus reproductible qu’une méthode manuelle.

Étude de la cicatrisation des plaies - Rôle de l’acide hyaluronique (HA)

Cette application a pour but d’évaluer le rôle de la quantité d’acide hyaluronique lors de la phase proliférative de la cicatrisation des plaies.

Protocole

Test de cicatrisation de blessure (Scratch Wound Healing Assay): Une population de cellules mono-couches est blessée par une rayure faite manuellement avec la pointe de la pipette. Des solutions contenant différentes quantités d’acide hyaluronique à 0,2% dans un milieu de culture avec 2,5% de sérum fœtal de veau et les cultures sont conservées à 37° Celsius (jour 0, D0) pendant 24 heures (jour 1, D1). Les cellules sont placées dans des boîtes de Pétri pour étudier leur évolution dans le temps.

Résultats

Le but de l’étude est de comparer la cicatrisation de la plaie au cours du temps en fonction de la masse d’acide hyaluronique. Une comparaison entre une masse élevée, moyenne et faible est effectuée automatiquement.

Test « Scratch Wound Healing Assay » dépendant de la masse d’acide hyaluronique (molecular weight Hyaluronan MW-HA)

Calcul automatique de la surface cicatrisée par traitement d’image et analyse d’image

Measurement Analysis and conclusion

Après 24 heures, le poids moléculaire moyen d’acide hyaluronique (MMW-HA) a fortement augmenté la prolifération cellulaire par rapport à la boîte de Pétri de référence (population de cellules mono-couches sans acide hyaluronique). Le traitement d’image a permis d’extraire automatiquement la zone de cicatrisation et de calculer sa surface. Cette méthode est plus robuste et plus précise qu’un dessin manuel, et aussi beaucoup plus rapide.

Référence

Les mesures générées par l’application logicielle décrite ci-dessus ont été utilisées pour l’étude publiée dans l’article suivant :

  • Ghazi K, Deng-Pichon U, Warnet J-M, Rat P (2012) Hyaluronan Fragments Improve Wound Healing on In Vitro Cutaneous Model through P2X7 Purinoreceptor Basal Activation: Role of Molecular Weight. PLoS ONE 7(11): e48351. doi:10.1371/journal.pone.0048351